La Ferme Malgache

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s’agit de créer une ferme­-école en brousse dans la région des Hauts plateaux à Madagascar, près de Fianaransoa, afin de former des jeunes aux techniques agricoles de base. Cette formation, qui reposera avant tout sur un enseignement pratique, alliera le savoir­-faire traditionnel malgache à des techniques plus innovantes comme  la diversification des cultures et de l’élevage.

La ferme doit devenir autonome financièrement en quelques années. Elle sera conçue comme un petit centre d’apprentissage et à moyen terme comme lieu d’accueil pour les apprentis. Les jeunes formés pourront à leur tour devenir formateurs ou s’installer sur leurs propres terres familiales, ou encore créer une coopérative agricole.

 

Ce projet s’autonomise et se développe de façon très réaliste:

La construction de la ferme (étable et maison du gardien) est terminée; un troupeau de 10 zébus est constitué avec la naissance de quatre veaux cet hiver. Plusieurs jeunes travaillent à temps plein sur la ferme (gardiennage, soin des bêtes, récolte de riz et d’herbes).

Grâce à vos dons récents, un silo à riz est également en cours de réalisation.

Objectifs 2016-2017:  (en euro)
 
Acheter une voiture 4x4 pour la ferme.              8000.- à 12000.-

Le grenier pour le riz se situe à vingt kilomètres de la ferme, dans le village de Sahambavy.

C'est une piste difficilement accessible dans les périodes de pluies.  La ferme se trouve à 14 km au nord de Fianaransoa.                                           

Le véhicule est indispensable pour de nombreuses activités et pour avoir  accès aux  services de la région, comme les commerces, les médecins et l'hôpital.

 

Construire la clôture autour de la propriété.              800.-

A Madagascar tous les terrains non clôturé est la propriété de chacun.

Cette construction comprend une maison de gardien et donnera du travail à une famille.

 

Acheter une terrain attenant avec des eucalyptus.   500.-

Le problème de Madagascar est la déforestation. En achetant ce terrain nous voulons montrer aux futurs agriculteurs comment protéger le bois en introduisant autour des arbres une forme de permaculture.

 

Voyage de Catherine et Daniel du 28.12.2016 au 31.01.2017

Construction du four

Le défit du four n'était pas simple. Il fallait créer un four avec des maçons que nous ne connaissions pas avec un minimum d’outils de base. (truelle, niveau, clou et ficelle)

Au fur et à mesure de la construction nous avons réalisé que les ouvriers n’avaient jamais construit de four avec un dôme de sable et système de voûte comme une cathédrale.

La langue était également une difficulté supplémentaire pour notre compréhension réciproque.

Cela n’a pas été facile: il a fallu discuter, négocier, prier et parfois imposer.

La construction a duré 15 jours et nous avons utilisé les matériaux suivants:

1000 briques réfractaires en terre cuites.

5 sacs de ciment.  Une porte en fer.

1.5 m3 de sable.  Du bois pour fermer l’entrée (coffrage)

Un ½ m3 de gravier gros.  Une pellette en bois.

De la terre d’argile.  Un outil pour pousser et enlever les cendres.

De l’eau, hé oui il faut encore aller la chercher à la rivière.

Cinq jours de séchage puis chauffe progressive du four jusqu’à 500 degrés.

Et enfin le jour de fabrication du pain arrive ou nous profitons également de faire des pizzas.

Tout le monde est content et c’est la fête.

 

 
 
 
 
 
 
Construction du puits

La construction du puit s’est faite en parallèle de celle du four.

Nous avons séparé l’équipe en deux. Mantyn qui s’est chargé du puit et Fidèle qui reste avec nous pour le four. Cela représente 4 personnes du côté puit et 6 personnes du côté four.

La creuse du puit est un travail pénible qui demande de ce relayer dans l’équipe.

Nous avons eu la chance d’avoir Mantyn comme maçon consciencieux et qui n’économisait pas ces forces.

Tout le monde étaient dopé par le chocolat suisse.

Il a fallu creuser 11 mètres avant de trouver l’eau.

Puis encore 1 à 2 mètres pour le réservoir d’eau.

La construction a duré 15 jours de travail intensif et nous avons utilisé les matériaux suivants:

1000 briques en terre cuites  1 sac de ciment

Du bois et des charnières pour la porte.

A la fin de la construction c'est la fête d’avoir fini mais surtout de pouvoir trouver de l’eau.

Cette situation va changer l’avenir de la ferme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cours de boulangerie.

Les cours de Boulangerie s’est déroulé sur deux jours.

Un jour avec Ema et Catherine pour faire des essais, considérant que le four n’était pas encore trop sec.

Cela a permis de tester et de choisir les farines.

Le deuxième jour  10 personnes (avec Catherine) ont participé à la fabrication du pain et de la pizza.

 Il y avait aussi les Sœurs de Sahambavy qui étaient là.

Les buts des cours:

Recevoir un cahier de recettes et des produits nécessaires.

Pratiquer la préparation des ingrédients et le pétrissage.

Connaître les techniques de la levée de la pâte. (temps, température, humidité, textures)

Faire différentes sortes de pains.

Parler aussi de la conservation et de l’utilité du pain plus toujours frais.

Apprendre à faire la pizza.

Trouver l’endroit dans la ferme pour stocker la farine.

Il faut s’imaginer que le four peut accueillir en une seule fournée un trentaine de pains.

La formation s’est bien déroulée et tout le monde a peu partir avec du pain.

Il faudra cependant du temps pour l’apprivoisement du four et  avoir une régularité des pains.

 

Buts de la formation: Permettre un revenu supplémentaire sur la ferme avec la vente des produits sur le marché.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet agricole.

C’est le cœur du projet «La ferme Malgache»

Avant notre arrivée à Madagascar nous avons étudié les possibilités sur l’île et les nécessités de l’agriculture vivrière du pays.

Trois choses marquantes à notre arrivée:

La politique paralysante du gouvernement.

La sècheresse beaucoup plus marquée que les autres années.

Le déficit d’eau et nourriture pour les zébus.

Nous visitons en plusieurs reprises les infrastructures de la ferme qui ne se trouve pas toutes é la même place.

La ferme se trouve à Ambatolahimavo avec une surface de 6500 m2 + une parcelle en friche (10000m2):

La maison d’habitation avec local de riz et farine, plus partie poulailler. 

La Cuisine                                        Une douche extérieure

L’écurie à Zébus                              Un maison en construction

Le grenier à riz se trouve à Sahambavy.

Une parcelle de 10000 m2 (en location) avec une plantation de café se trouve également à Sahambavy.

10 Zébus sont répartis dans trois famille à Sahambavy et se portent bien.

3 Zébus se trouvent à la ferme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La rotation des cultures ou assolement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Par votre don

La Ferme malgache n’est pas une ONG internationale. Notre objectif est certes modeste à l’échelle de Madagascar mais il peut être rapidement réalisé. Il va changer l’avenir de dizaines de familles et même, nous l’espérons, créer un cercle vertueux de prospérité dans la région.

Pour cela, nous comptons sur votre générosité : votre don est une pierre de plus pour bâtir notre ferme-école !

Nous nous engageons à employer vos dons uniquement pour la ferme-école, à en contrôler scrupuleusement l’utilisation et à vous tenir informés des progrès sur le terrain.

 

            Pour plus d'informations sur le projet cliquez sur l'image.

Vous  pouvez  demandes  toutes  les informations

pour verser vos dons en envoyant un message sur

la messagerie des Produits du Roi.

 

 

 

 

Vos informations ont bien été envoyées !